top of page

Pourquoi exposer son enfant très tôt à la lecture?

Que vous soyez tout aussi passionné de littérature jeunesse que moi ou tout simplement curieux de découvrir quand, pourquoi et comment introduire la lecture chez les tout-petits, cet article est pour vous. Je partagerai ici quelques bienfaits selon mes connaissances et mon expérience sans en faire la nomenclature parce que je pourrais écrire des centaines de lignes à ce sujet, croyez-moi !


Q u a n d ?

La lecture peut être facilement intégrée à la routine dès la naissance. Il n’y a pas d’âge précis pour débuter et ne culpabilisez pas si ce n’est pas fait. Vaux mieux tard que jamais n’est-ce pas ? Idéalement, avant la rentrée à l’école pour apprivoiser la lecture et développer le plaisir et la curiosité de lire. Donc, il s’agit de cibler adéquatement le type de livre selon l’âge. Pour les poupons, les livres colorés en tissu ou ceux en plastique (livres de bain) sont à privilégier. Un peu plus tard, les livres cartonnés avec des textures, des rabats, des sons et contenant peu de mots seront plus appropriés évidemment. Plus l’enfant grandit, plus il sera en mesure d’être attentif. Donc, la quantité de texte peut également augmenter.


P o u r q u o i ?

Tout en considérant les intérêts/goûts de l’enfant (qui évoluent bien sûr), ce dernier peut acquérir de nouvelles connaissances, de nouveaux concepts, de nouveaux mots et enrichir son vocabulaire. Comme le langage oral diffère grandement du langage écrit, l’enfant est ainsi exposé à des mots et des expressions peu utilisés au quotidien. Lire aux tout-petits permet aussi d’apprendre à manipuler un livre et à comprendre le sens de la lecture (de gauche à droite) en pointant les mots. Certains livres ont des structures répétitives d’une page à l’autre permettant à l’enfant de prédire les phrases (J’aime ma maman, j’aime mon papa, j’aime mon chat...). Il pourrait peut-être même photographier les lettres ou les mots et être capable de le repérer éventuellement. Vers 2-3 ans, l’enfant pourra aussi lire (répéter) certains segments du livre qu’il aura mémorisés.


De plus, durant la lecture, l’adulte peut s’arrêter pour donner la chance au tout-petit de poursuivre la phrase ou même de lui donner l’occasion de « lire » une page à sa façon. Ainsi, il développera le plaisir de lire et un grand sentiment de fierté. Le parent peut aussi poser des questions ouvertes pour amener l’enfant à prédire la suite de l’histoire ou à comprendre les dialogues. Les albums (mes préférés) abordent plusieurs thèmes comme l’entraide, le partage, l’autonomie, l’estime de soi, l’amitié, la fratrie, la coopération, les émotions, etc. Les auteurs ont toujours les bons mots pour toucher, expliquer, sensibiliser ou divertir. Ceux-ci peuvent aider l’enfant à mettre en mots différentes expériences ou à traverser de grandes étapes comme l’arrivée d’un frère ou d’une sœur. Il y a également les documentaires, les imagiers, les abécédaires, les contes, les revues (impossible de recycler les revues de tracteurs chez moi). L’important c’est de LIRE, et ce, le plus souvent possible. Et, c’est encore mieux si c’est varié. La lecture avec son enfant est un moment privilégié de proximité et de réconfort avec le parent. Cela nous incite grandement à nous arrêter et à prendre du temps POUR l’enfant, du moins l’instant d’un livre (ou deux, ou trois). Bref, une activité toute simple à faire avec son enfant, mais si riche pour son développement.


C o m m e n t ?

Je pense que l’heure du dodo est vraiment un moment propice pour lire surtout pour accompagner l’enfant vers son sommeil (d’ailleurs, Jessika Marcoux a écrit un super article sur le sommeil). Cela reste tout de même un choix personnel. Il ne s’agit pas de s’imposer quoi que ce soit comme parent. Ce temps de lecture doit rester agréable autant pour le parent que l’enfant. De mon côté, toutes les occasions sont bonnes pour offrir l’occasion à l’enfant de regarder un livre que ce soit en auto pour les longs trajets (ou les plus courts), sur la toilette (pour l’apprentissage de la propreté), à la table pour patienter, avant le dodo pour se détendre ou même au réveil. Régulièrement, je fais une sélection/rotation de livres selon une saison ou un thème. Cela permet d’aborder divers sujets selon les défis de l’enfant et ses goûts. De plus, il y a toujours l’effet de nouveauté qui ajoute un brin d’excitation.


Bien que cela engendre des coûts, de mon côté, je ne considère pas l’achat de livres comme une dépense, mais plutôt comme un investissement. Ceci étant dit, il existe plusieurs façons de se procurer des livres. En effet, plusieurs municipalités disposent de bibliothèques ou de Croque Livres. Ce dernier consiste à partager des livres gratuitement avec les autres citoyens tout à fait gratuitement ou à peu de frais considérant qu’on dépose un livre dans la boite aussi. L’échange de bouquins entre famille et amis ainsi que l’achat de seconde main via internet ou dans une boutique de revente comme Écolivres sont également de belles alternatives à peu de frais. Enfin, il existe des abonnements mensuels à différents magazines adaptés aux enfants. C’est un beau cadeau à offrir à son enfant ou à ceux de son entourage. Donc, il y a une foule de possibilités pour proposer à l’enfant un bel éventail de livres en tout genre pour lire TOUS les jours (ou presque).


Bonne lecture!!!



Crédit photo : Sophie Bernier

P.S. Dernièrement, j’ai fait une petite sélection de mes coups de cœur pour mon garçon de 2 ans et demi. C’est bien présent chez moi ces jours-ci. Devinez-vous le thème ? Avez-vous d’autres suggestions adaptées à son âge? Ce thème pourrait être le sujet d’un autre article, il y a tellement à dire…



150 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page