top of page

La face cachée de l'anxiété chez nos enfants

Anxiété. Je suis sure qu’à la simple lecture de ce mot, vous commencez à faire des boutons. L’anxiété est rapidement devenue un mot très populaire ces dernières années. Dès le début de ma carrière dans le milieu scolaire, j’ai compris pourquoi : une très grande proportion des jeunes souffrent de la mauvaise gestion de cette émotion. À la question « Est-ce que c’est un phénomène nouveau, l’anxiété? » je ne saurais quoi répondre. Une chose que je sais, c’est que c’est une excellente chose d’y porter une plus grande attention.


D’abord, il faut s’entendre. Ce ne sont pas que les adultes qui souffrent d’anxiété... les enfants aussi. Malgré tous les préjugés que l’on a vis-à-vis cette émotion, l’anxiété est une émotion normale, voire nécessaire à la survie de l’espèce. Malheureusement, cette émotion est très mal perçue dans notre société, tellement que ceux qui souffrent d’épisodes anxieux aimeraient les faire disparaître à tout jamais. Et il est là, le problème. Il est impossible d’arrêter de ressentir cette émotion, tout comme il est impossible d’arrêter de ressentir la colère ou la peine. Mais au lieu de tout faire pour l’enrayer, pourquoi ne pas apprendre à vivre avec, plus doucement? J’aime bien la façon avec laquelle Nancy Doyon et Suzie Chiasson-Renaud tentent d’imager l’anxiété dans le livre Pleurs, crises et opposition chez les tout-petits…et si c’était de l’anxiété (2018). En bref, elles expliquent que l’anxiété est un système d’alarme personnel qui se déclenche lorsque, selon notre perception, nous anticipons un danger ou une menace. À l’âge adulte, il peut sembler difficile de ressentir la montée des signes d’anxiété... alors imaginez comment les enfants peuvent avoir besoin de nous pour les aider à mettre des mots sur leurs émotions, pour ensuite les gérer. Nancy Doyon et Suzie Chiasson-Renaud, nous expliquent qu’il y a trois types de comportements d’anxiété chez les enfants : - Les comportements de fuite comme l’évitement, le refus/l’opposition, l’arrogance, l’agitation ou le besoin d’attention. Alice Pendant une activité bricolage en maternelle, Alice (5 ans) doit dessiner une forme ronde à main levée. Lorsque je me retourne dans sa direction, elle regarde son dessin et pleure à chaudes larmes. Lorsque je vais la voir, elle refuse catégoriquement de continuer l’activité. Elle me répète que c’est laid et que ça ne ressemble pas à un cercle. Maxime Pendant un exercice de mathématiques, Maxime (9 ans) arrête de travailler et refuse de

continuer la tâche malgré les explications. Il se met alors à faire des bruits de bouche et dérange les autres élèves qui essaient de se concentrer. -Les comportements d’attaque comme les crises et l’agressivité.

Gabriel En maternelle, l’enseignante fait faire une activité individuelle aux élèves. Ils doivent dénombrer les dinosaures illustrés sur une feuille. Gabriel (5 ans) compte les dinosaures à voix haute. L’activité est difficile pour lui. Les autres élèvent se plaignent que cela les dérange. Il se lève alors et se met à bousculer les meubles qui sont situés autour des autres enfants et lance des objets aléatoirement. - Les comportements passifs comme se figer, paralyser ou avoir des comportements inhibés. Sophie Aujourd’hui c’est la rentrée scolaire. C’est la première journée de maternelle pour Sophie (5 ans), mais dès son arrivée à l’école, elle refuse de quitter son père pour rejoindre les autres camarades de sa classe. Elle ne cesse de pleurer. L’enseignante vient la chercher pour l’intégrer au groupe. Elle passe ainsi sa journée près de l’enseignante à lui tenir la main. En terminant, voici quelques conseils pratiques pour outiller nos enfants face à l’anxiété : Aidez votre enfant à reconnaître les réactions que le corps peut adopter face aux situations anxiogènes. Par exemple, lui nommer que son cœur peut battre plus vite, qu’il peut avoir mal au ventre… Cet exercice l’aidera à conscientiser les changements qui se produisent dans son corps. Nommez les émotions que l’enfant peut vivre. Encore une fois, mettre des mots sur ce que l’enfant vit. Par exemple : « Tu es inquiet, car il y a de nouvelles personnes.» Aidez-le à gérer ses réactions physiques. Plusieurs techniques de relaxation sont disponibles gratuitement sur le web. Choisir avec l’enfant celle qu’il ou elle préfère et les mettre en application avant qu’une situation se présente permettra à l’enfant de bien l’effectuer quand il en aura besoin. Une technique de relaxation que j’aime bien est la technique de la respiration des 5 doigts. Je vous mets le lien plus bas pour la consulter Normalisez l’émotion que l’enfant vit. L’anxiété peut être angoissante pour les enfants. Il est rassurant pour eux de se faire dire que ce qu’ils vivent est normal


et surtout que c’est un état passager. Attention, il ne s’agit pas de banaliser l’émotion, mais de la recadrer. Soyez un modèle dans la gestion de vos émotions. En développant nos propres capacités d’adaptation, nos enfants apprennent et développent les leurs en même temps. Lisez avec eux des livres abordant le thème de l’anxiété ou des émotions. J’aime beaucoup le livre Incroyable-moi maîtrise son anxiété pour les enfants âgés de 6 ans et plus. Il y a plusieurs activités à faire avec eux en lien avec les enseignements. Pour les plus petits, j’aime beaucoup le livre La couleur des émotions qui parle plus des émotions en général, mais qui est une belle amorce sur le sujet. Finalement, il existe une panoplie de trucs et conseils pour accompagner nos enfants dans la gestion de l’anxiété. Je vous laisse en référence mes petites trouvailles si vous souhaitez approfondir le sujet  Si vous sentez que l’anxiété de votre enfant l’empêche de fonctionner normalement ou vous inquiète, il est important de contacter un professionnel qui saura vous accompagner adéquatement. Sandra Bibliographie & ressources Doyon, N., & Chiasson-Renaud, S. (2018a). Pleurs, crises et opposition chez les tout-petits…et si c’était de l’anxiété (0e éd.). Édition Midi trente, p.23. Marcotte, G., & Couture, N. (2011). Incroyable moi maîtrise son anxiété. Édition Midi trente. Hébert, A. (2017). L'anxiété racontée aux enfants. Édition de Mortagne. Hébert, A. (2016). Anxiété : La boîte à outils. Édition de Mortagne. La haute voltige. (2021, 3 juin). Conseils L'enfant anxieux : quelques trucs pour l'aider. https://lahautevoltige.ca/2021/06/03/enfant-anxieux-quelques-trucs-pour-aider/ Caroline. (2019, 7 mai). Respiration profonde avec la main : une affiche pour revenir au calme (stress et anxiété). https://apprendre-reviser-memoriser.fr/respiration-profonde-avec-la-main/ Format familial. (2021, 2 juin). Montée de lait, La peur d'avoir peur [Vidéo]. Télé Québec. https://formatfamilial.telequebec.tv/emissions/102/l-anxiete-chez-les-ados/478/la-peur-d-avoir-peur

Format familial. (2021a, 2 juin). Deux crèmes un truc, L'anxiété chez les petits [Vidéo]. Télé Québec. https://formatfamilial.telequebec.tv/rubriques/1049/deux-cremes-un-truc/42246/l-anxiete-chez-les-petits Lamarche, C. (2019). Génération d'anxieux [Vidéo]. Télé Québec. https://video.telequebec.tv/details/32895

124 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page