• Marilou

Et si on ne prenait pas de résolution pour 2021?

Et si on laissait le laid derrière et qu'on ne gardait que nos bons coups, nos fiertés et nos réussites pour établir qu'en 2021, vaut mieux se souhaiter que du bon plutôt que prendre des engagements qui, trop souvent, sont irréalistes et ultimement démotivants? Si on laissait tomber tout ce qui engendre une pression inutile, non nécessaire comme les maudites résolutions?

Comme 2020 nous en a fait voir de toutes les couleurs (les maudits arc en ciel, pu capab'.. un arc en ciel aux teintes de merde oui), je pense qu'on est dus pour se donner une petite tape dans le dos et se féliciter. Se féliciter d'être encore debout malgré les tempêtes émotives, les moments d'incertitude et de solitude. Se féliciter d'essayer de retirer le beau dans le moins beau: d'avoir appris à connaitre ses limites et exprimer le besoin d'aide s'il se présente. Se féliciter d'être sorti de notre zone de confort pour apprendre à apprécier les moments en tête à tête avec soi-même, pour avoir découvert le silence, loin de la tourmente du quotidien dans laquelle nous sommes habitués de fonctionner. Enfin, se féliciter d'être encore là, peut-être fragilisé de cette années en montagnes russes, mais prêt à entamer une nouvelle année sous les signes du renouveau et du positivisme.


Une bonne résolution, comme le veut la coutume, c'est de prendre des engagements envers soi même. Sérieux.... Je ne sais pas pour vous, mais rares ont été les années pendant lesquelles je les ai tenues. C'est pourquoi cette année, je ne suivrai pas cette tradition. Je vais mettre sur papiers mes SOUHAITS. Pas d'engagement, pas de pression, pas de déception. Des souhaits, sincères et réalistes.


Je me souhaite d'être en santé. De maintenir le cap des bonnes habitudes et de l'équilibre pour que ma tête et mon corps soient en symbiose. Jouer dehors, bouger pour le plaisir de le faire et d'être en forme. De manger quand j'ai envie, ce que j'ai envie. Ne pas me priver, mais adapter mes cravings pour qu'ils correspondent à ma vision de la santé (bon... ok des Mccroquettes une fois de temps en temps c'est ok haha). De savoir qui appeler en cas de break down, de moment d'incertitude, pour me rappeler que cet état est temporaire. Pour m'aider à me rappeler de ce que je vaux en cas de doute.


Je me souhaite de me réaliser. De me lever le matin énergisée par les défis qui m'attendront tout au long de la journée. De cultiver le sentiment tellement gratifiant du travail accompli. De me réaliser au travail, mais aussi dans mon rôle de femme, de maman, de belle-mère, d'amie.


Je souhaite mettre de l'avant la reconnaissance de mes bons coups une fois qu'ils sont réalisés et non de les planifier. De me laisser guider au fil des jours par ce que mon «guts» me dicte et non parce que ma tête exige de moi.


Finalement, je me souhaite de me mettre au centre de mes choix, et d'être en paix avec cette position. Je l'écris et je me sens déjà égoïste (?). C'est de ça qu'il faut se débarrasser. Cette façon de se sentir coupable de se choisir en premier lieu pour être apte à prendre soin des autres par la suite.


Enfin... bien que cette liste me soit personnelle, je vous transmets ces mêmes souhaits. Que vos santé mentale et physique soient en tête de file pour guider vos décisions et vos actions. La relation la plus importante à prioriser sera toujours celle que nous entretenons avec nous-mêmes.



So... Bring it on 2021, je suis prête!


Marilou

+

108 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout