• Marilou

À toi, ma grande fille qui commence l'école en 2021



Ma précieuse fille.


C'est déjà le moment de ta première rentrée scolaire. J'ai tellement eu hâte de vivre ce moment avec toi... moi qui ait toujours aimé l'école (assez pour en faire une profession), la papeterie, les manuels qui sentent «le neuf», le magasinage pré-rentrée, la découverte de mon enseignant(e), la connexion avec de nouveaux amis(es)... Je dois te dire que les circonstances actuelles teintent avec angoisse et crainte ce grand passage tant attendu.


Depuis cinq ans, je t'élève au mieux de mes capacités et selon des valeurs inébranlables pour ton papa et moi : l'ouverture d'esprit, la confiance en soi, le respect des autres et le développement de ton jugement critique. Nous t'avons fait vivre plein d'expériences sociales et personnelles pour que l'acceptation de la différence et le respect de celle-ci soit au cœur de la construction de tes propres valeurs. Loin du jugement afin que tu développes tes propres limites et opinions. Nous sommes si fiers que malgré tes 5 ans, tu te tiennes debout prête en tout temps à défendre l'injustice et tes opinions avec des argumentaires parfois surprenants, mais toujours empreints d'empathie et de bonté.


J'ai peur que ce nouveau monde t'éteigne. J'ai peur que ce nouveau monde te déçoive comme il commence parfois à me décevoir. Que les apparences prennent la place de la rationalité et du raisonnement du cœur et que tu te perdes pour ne pas déplaire à un monde déchiré en clans. Bien que je travaille fort pour que tu sois allumée, consciente et « mature », il y a une partie de moi qui prend de plus en plus de place qui souhaite que tu gardes cette belle naïveté d'enfant. Finalement, je me rends compte que je ne suis pas pressée que tu vieillisses.


J'écris ces mots avec la boule dans la gorge et les larmes aux yeux, mais au fond de moi je sais que tu sauras faire les bons choix. C'est d'ailleurs de cette façon que nous avons trouvé notre canal de communication : par notre capacité à faire des choix et en saisir les conséquences positives ou négatives avant d'agir. Et bien que secrètement j'aimerais te garder tout près de moi pour pouvoir te protéger de tout et de rien, je sais que toi tu es prête. Que ton choix, c'est de foncer. Que tu veux t'accomplir dans un grand groupe, développer de nouvelles aptitudes et t'épanouir dans la nouveauté. Et pour ça, je suis si fière de toi. Je sais aussi sans l'ombre d'un doute malgré mes (875767) craintes de maman que tout ira bien pour toi. Je devrais d'ailleurs prendre exemple sur toi et me faire davantage confiance à bien des niveaux. On ne le dit pas tout haut assez souvent, mais tu sais, nous aussi les parents nous apprenons beaucoup de vous.


À quelques jours du début de ton intégration à la maternelle, je dois me rappeler que la vie est belle. Que des petits détails banaux peuvent faire une grande différence dans la vie et que les petits bonheurs sont partout et surtout simples. Que la richesse la plus importante est celle du cœur et dans cette optique, nous sommes millionnaires ma poule. Que notre boite à souvenirs est bien remplie, mais prête à recevoir tous les prochains. J'ai trop hâte de t'écouter me raconter ta journée, tes fiertés et tes déceptions. J'ai hâte de te voir sortir de l'autobus et de remercier le ciel encore une fois que tu m'aies choisie pour être ta maman.


Quand tu liras ce texte dans quelques années, je sais que tu te diras mon dieu qu'elle est intense ma mère... Ben tu auras raison. Je suis intensément fière de la grande femme de demain que tu deviendras et de la mini moi que tu es déjà.


Bonne rentrée ma puce.. et surtout AMUSE-TOI. La vie est toujours plus belle avec des yeux d'enfants!


Maman xx

175 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout